Shopping

Comment rembourser les courses ?

A voir aussi : Où se mettre en vente à Londres ?

Guide du coureur pour des attentes en matière de santé

Dire qu’il s’agit d’une période instable serait un euphémisme. Alors que le monde est en proie à la crise de la COVID-19, de nombreux événements de course à pied ont déjà été annulés ou reportés, et d’autres annulations sont à venir. Ce qui signifie que si vous vous êtes inscrit à une course au cours des prochains mois (au moins), vous n’aurez probablement pas de chance.

Mais cela ne signifie pas que vous n’avez plus d’options. Nous voulions donc donner aux coureurs une idée de ce à quoi s’attendre lorsque leur course est annulée et comment s’aider eux-mêmes et les organisateurs d’événements reconnaissants à naviguer de la manière la plus transparente possible dans cette nouvelle norme.

A lire en complément : Comment arrêter de faire ses courses ?

Que se passe-t-il lorsqu’une course est annulée ?

Tout d’abord, selon la quantité de buts que cela représente pour vous, vous ressentirez probablement un mélange d’aggravation et de déception (à moins bien sûr que votre entraînement ne se soit détourné, alors peut-être… un soulagement ?). Ce qui n’est pas seulement normal mais sain, et surtout si vous mettez beaucoup des kilomètres, voire des mois, avant de se préparer pour le jour de la course.

Cependant, une fois que cette vague initiale de désespoir s’est atténuée, sachez que ce n’est la faute de personne, et tout le monde partage votre frustration. Personne n’avait prévu cela, et il n’existe aucun manuel sur ce qu’il faut faire lorsqu’une pandémie mondiale met le monde sur les nerfs. Même le marathon de Boston, la deuxième plus ancienne course à pied du pays, qui a eu lieu pendant deux guerres mondiales et la pandémie de « grippe espagnole » de 1918, a été contraint de reporter pour la première fois en 124 ans.

Essayez donc de comprendre que dans cette situation mouvementée et mouvementée, les organisateurs de course sont a) probablement encore plus déçus que vous d’avoir à annuler leur (s) événement (s), et b) faire de leur mieux (souvent avec des ressources limitées) pour prendre soin de leurs coureurs et bien faire par eux.

Devrais-je donc m’attendre à un remboursement de mon inscription à un événement ?

Nous voulons répondre à cette question le plus clairement possible, donc NON . À moins que l’événement n’indique clairement autrement, dans ses termes et conditions, vous ne devez PAS vous attendre à recevoir un remboursement de vos frais d’inscription. Cette pratique est commune à presque toutes les courses — nous expliquerons pourquoi dans un instant — et clairement indiquée dans le petit exemplaire (et parfois pas si petit) sur la page d’inscription.

En soumettant le paiement, vous concluez un contrat qui, selon toute probabilité, ne spécifie aucun remboursement. Il est maintenant temps d’honorer ce contrat et d’embrasser la réalité. Oui, il serait assez facile de publier une diatribe en colère et en majuscules sur la page Facebook de la course demandant un remboursement parce que les règles ne s’appliquent pas à vous, mais avant de le faire, mettez-vous à la place du directeur de course. Que feriez-vous dans la même situation ?

En d’autres termes, ne soyez pas « ce gars-là ». Croyez-nous, la dernière chose qu’un directeur de course souhaite, c’est d’annuler son événement. Parfois, cependant, la décision leur est hors de portée.

Ce qui nous amène au terme français de force majeure, qui se traduit par « supérieur ou une force écrasante. » La plupart des gens seraient d’accord pour dire que si un petit morceau d’ARN viral qui force les sociétés civilisées à s’isoler ne constitue pas un cas de force majeure, rien ne le fait. Vous avez peut-être vu ce terme — ou de la même façon, « Acte de Dieu » sur la page d’inscription comme une raison pour laquelle l’organisateur de la course annulerait potentiellement un événement (ou peut-être que vous ne l’avez pas fait, mais ce n’est pas parce que vous n’avez pas lu les conditions générales que vous n’avez pas lu les conditions générales de vente). Dans de nombreux cas, c’est la seule raison pour laquelle un organisateur de course annule son événement. Mais comme nous le connaissons tous de première main, il y a une raison pour laquelle ce terme existe.

Encore une fois, rien de tout cela n’est la faute de l’organisateur de la course. Et c’est compréhensible, cela peut être l’un des aspects les plus frustrants de cette situation : l’impuissance de savoir qu’il n’y a personne à blâmer. Mais n’utilisez pas votre déception comme excuse pour vous en prendre à un organisateur de course qui essaie uniquement de bien faire pour vous et ses autres clients. Peut-être vous ne pouvez pas contrôler la situation, mais vous pouvez toujours contrôler votre attitude. (Même l’Incroyable Hulk a fini par prendre le contrôle de ses émotions.)

Certains événements de course sont détenus et gérés par de plus grandes entreprises avec des revenus de plusieurs millions, ce qui permet à ces événements une flexibilité financière considérablement plus grande. Toutefois, ces événements sont relativement peu nombreux et ne sont certainement pas la norme. Donc, s’il vous plaît, ne traitez pas votre directeur de course local, qui peut être lui-même un bénévole non rémunéré (c’est plus courant que vous ne le pensez), comme un gestionnaire de fonds spéculatifs qui n’est là que pour l’argent.

En fait, il y a une raison pour laquelle les répondants au sondage ont récemment classé « coordonnateur d’événements » comme le sixième poste le plus stressant aux États-Unis. Et même le directeur de course du marathon de Boston, Dave McGillivray, a un bouton sur son bureau sur lequel on peut lire : « Mon travail est sécurisé, personne d’autre n’en veut ! »

Attendez… pourquoi ne puis-je pas obtenir de remboursement ?

Cela se résume à deux mots : coûts irrécupérables. Ce qui signifie exactement ce qu’il dit. Selon l’événement, 80 % ou plus des dépenses totales sont engagées avant le jour de la course, la plupart de ces dépenses étant payées plusieurs mois à l’avance.

Les frais d’inscription de chaque coureur couvrent les chemises, les médailles de finition, les récompenses, le marketing, les salaires du personnel, la certification des cours, les permis (parfois plusieurs) et l’infrastructure policière, pour commencer. Considérez chaque course comme une petite entreprise, car beaucoup le sont et les défis sont similaires. Et si vous n’avez jamais beaucoup réfléchi à toute la planification préalable qui se produit avant le jour de la course, cette excellente liste de contrôle vous donnera un nouveau respect pour votre sympathique directeur de course de quartier.

Dans cet esprit, il n’est pas exagéré de dire que pour de nombreux événements, offrir un remboursement à leurs coureurs équivaudrait à un suicide financier. Et si vous insistez pour demander un remboursement, vous dites essentiellement que vous êtes d’accord avec la fin de l’événement tant que vous êtes payé. Parce qu’un autre fait pas si amusant : alors que la responsabilité événementielle typique la police d’assurance couvre les catastrophes naturelles (par exemple, incendie, inondation, tremblement de terre), elle ne couvre pas les maladies infectieuses (qui le savait ?).

De plus, de nombreux événements sont des collectes de fonds caritatives à but non lucratif. Ainsi, demander un remboursement à ces organisations revient essentiellement à retirer de l’argent des coffres de l’organisme de bienfaisance pour vous payer. Si ce n’est pas un mauvais karma, nous ne savons pas ce que c’est.

De la même manière, les rétrofacturations (c’est-à-dire se mettre dans le dos de l’organisateur de la course pour contester les frais d’inscription auprès de votre institution financière) sont définitivement non. Non seulement vous exigez de l’argent que l’organisateur de la course n’a plus (et menasez ses affaires dans le processus), mais vous lui coûtez des frais supplémentaires pour le compte de la banque. J’espère que nous sommes tous d’accord pour dire que nous préférons que nos dollars discrétionnaires soient versés à nos événements préférés plutôt qu’à notre banque locale.

Le Road Runners Club of America conseille sagement aux coureurs « d’adopter une vision à long terme de votre rôle dans assurer la survie financière de vos événements communautaires. » Écoute, écoute.

Alors, quelles sont mes options ?

Une chose que vous pouvez (et devez) attendre des organisateurs de course est une communication claire et rapide quant à leurs plans concernant les annulations. La plupart des coureurs veulent simplement minimiser l’incertitude et comprendre leurs options, et les directeurs de course doivent suivre l’exemple d’organisations telles que le Cincinnati Flying Pig Marathon en communiquant clairement aux coureurs leurs options ainsi qu’un calendrier en cas d’annulation ou de report.

Lorsque cela est possible et approprié, de nombreuses courses proposent plusieurs alternatives à la journée de course en personne :

  • Courses virtuelles : Les coureurs peuvent passer à un événement « virtuel » au cours duquel ils parcourent la distance requise dans un endroit et à une heure de leur choix ; l’organisateur de la course leur envoie ensuite leur butin (médaille, maillot, etc.), généralement à un coût supplémentaire pour la course.
  • Report : Une option de report permet aux coureurs de reporter leur inscription à l’événement de l’année suivante ou à un autre événement de la même entreprise. Les options de report diffèrent selon les événements (certains peuvent facturer des frais de report pour compenser les coûts), et chaque événement doit clairement communiquer ses options de report dans un délai raisonnable après l’annulation.
  • Report : Si l’événement est reporté plutôt que annulé (et vous avez de la chance si c’est le cas, car cela nécessite une coordination approfondie avec le lieu de la course, les fournisseurs, etc.), votre inscription sera automatiquement appliquée à l’événement nouvellement programmé.
  • Don : Pour les événements qui travaillent avec (ou sont eux-mêmes) des organisations caritatives, vous pouvez faire don de vos frais d’inscription et recevoir une déduction fiscale. Comment est-ce pour un gagnant-gagnant ?

Je suis un peu occupé, pouvez-vous le faire pour moi ?

Le résultat final ? Nous sommes dans des eaux inexploitées ici, et le bateau vient de fuir. Donc, ne vous attendez pas ou ne demandez pas de remboursement si votre course est annulée ; dans la plupart des cas, ce n’est tout simplement pas une attente réaliste. Mais soyez patient et aimable envers votre directeur de course : l’empathie ne vous coûte rien, et un peu peut aller très loin.

J’espère que vous verrez chaque course comme une relation à long terme plutôt que comme une transaction à court terme, et comme une opportunité de la payer dans un sport que nous aimons tous. À l’ère de la COVID-19, la Règle d’or s’applique plus que jamais. Et qu’on le plaira ou non, nous allons tous passer par là de la même façon que nous traversons tout, ensemble.

En attendant, nous, coureurs, ne sommes pas étrangers à la distanciation sociale. Alors restez en bonne santé et continuez à courir fort ! Et dites-nous dans les commentaires ci-dessous ce que vous faites pour rester sain d’esprit et soutenir votre directeur de course local.

Pour une explication claire des coûts (financiers et autres) associés à la gestion des événements, nous recommandons cette lettre ouverte de Kirsten Fleming, directrice générale de Run Calgary and the Calgary Marathon.

Auteur : Mike Sohaskey

Mike Sohaskey est le cofondateur de RaceRaves, la première communauté de critiques en ligne permettant aux coureurs de partager leurs expériences de course et de trouver leur prochain défi. Mike a perfectionné ses compétences créatives et critiques en tant que chercheur scientifique, obtenant un doctorat en biologie du cancer à Stanford. Il a également participé à plus de 100 courses, dont plus de 50 marathons et ultras, dans des endroits allant de l’Antarctique au Zimbabwe.

Autres articles RaceRaves que vous apprécierez (faites-nous confiance !)

:

Folie de mars, style fou 10 choix rapides pour les courses 2020 Choix des coureurs : Meilleurs demi-marathons aux États-Unis Runners Choice : Meilleurs marathons aux États-Unis Meilleurs paris pour les courses de qualification au marathon de Boston Conseils éprouvés et fiables pour la journée de course Courir sur les sept continents

Et pour d’autres articles utiles, consultez notre blog !

Vous trouvez cet article informatif ? Veuillez le partager et faire savoir aux autres que RaceRaves est la première ressource en ligne pour DÉCOUVRIR, REVOIR ET SUIVRE toutes leurs courses et pour vous connecter avec d’autres coureurs !